CARRÉ D’AS : JEAN-SÉBASTIEN BESLAY


Sorte de moine-soldat de la gestion d’actifs, le président de Trusteam obéit à un unique credo, à la base de tous ses portefeuilles : la satisfaction client. Un horizon indépassable ?

Environnement : Qu’est-ce qui vous rend confiant dans la macro ?

La micro : le fait que le client soit de plus en plus une obsession pour les entreprises. Les sociétés font de plus en plus d’efforts pour répondre aux attentes des clients ; ce qui soutient la consommation et a un impact essentiel sur la macro.

Maison : La « satisfaction client », beau thème d’investissement… mais ce n’est pas un peu monomaniaque ?

Si, c’est totalement monomaniaque. Peut-on imaginer une société sans client ? Dans ce cas c’est une association ou un hobby. Le client est à la source du chiffre d’affaires de l’entreprise.

Cela suppose un engagement important des collaborateurs de l’entreprise, qu’ils soient à l’aise avec le projet de l’entreprise et qu’il y ait un excellent niveau de relations sociales.

Métier : Beaucoup de maisons se rapprochent, pourquoi pas vous ?

D’abord parce qu’on est vraiment excentré par rapport à la façon dont nos confrères gérants abordent les marchés.

Et puis parce qu’on veut aller au bout de notre projet : on a investi pendant 10 ans, on a l’impression qu’on est rentré dans la période où on va récolter les fruits de notre travail.

Perso : Si vous n’étiez pas gérant ?

Je serais sculpteur. Je sculpte depuis des années, je travaille selon la méthode des profils imaginée par Rodin. Cela permet d’avoir des regards différents sur l’objet, comme j’essaie d’avoir un regard différent sur l’’entreprise.