Que s’est-il passé sur nos fonds cet été ?


Que s’est-il passé sur nos fonds cet été ?

Nous sommes entrés dans l’été portés par un vent d’optimisme entretenu par l’accord historique sur le plan de relance européen et les données économiques qui sont ressorties meilleures qu’attendu.

Cependant la résurgence des tensions entre les Etats-Unis et la Chine ainsi que les inquiétudes grandissantes sur la propagation du COVID-19 et son impact sur la reprise économique ont rapidement pris le dessus. Début août, des annonces sur l’avancement des vaccins ou des nouveaux traitements contre le COVID-19 ainsi que des commentaires sur une mutation du virus ont contribué à rassurer. Un début de rotation sectorielle s’est alors mis en place en favorisant d’abord le secteur des Voyages & Loisirs au détriment des secteurs plus défensifs que sont les Télécoms et la Santé.

L’actualité de l’été a également été animée par les publications trimestrielles très attendues par les marchés.

 

FONDS ACTIONS

 

Trusteam ROC Europe (SRRI 6, labellisé ISR):

Cet été, Trusteam ROC Europe gagne 4.3% surperformant son indice de référence l’Euro Stoxx 50 TR qui gagne 1.5%.

Ce sont surtout les secteurs et les entreprises « du monde d’après » et des grandes tendances clients qui ont continué de connaître une surperformance régulière. Nous assistons à une accélération de la transition digitale et de la transition écologique plutôt qu’à une véritable révolution, comme nous le confirme notre process ROC (Satisfaction Client) et l’écoute des clients.

Du côté de la transition digitale, le secteur du paiement, dont ADYEN (+9.1%), est porté par la potentielle IPO de ANT FINANCIAL (la branche paiement d'ALIBABA). Dans le secteur des pharmacies en ligne, SHOP APOTHEKE (+49.6%) a publié de très bons chiffres et a revu à la hausse ses perspectives 2020 (une croissance des ventes supérieure à 30% contre 20% auparavant). OCADO (+23.1%), le spécialiste de la technologie pour le e-commerce, continue de gagner des parts de marché et de satisfaire ses clients qui souhaitent accélérer le développement de cette technologie clé.

Du côté de la transition écologique, VESTAS (+40.4%) a été plébiscitée : non seulement le leader mondial des éoliennes a battu toutes les attentes avec un carnet de commandes record et un chiffre d'affaires en hausse de 67%, mais la bonne gestion de son actif client lui a permis de gagner des parts de marché et de rester profitable là où ses principaux concurrents perdent de l'argent. AIR LIQUIDE (+8.3% ) a également profité de l'enthousiasme pour cette thématique, logique au vu de son statut de pionnier sur l'hydrogène et des 16.1Mt de gaz à effet de serre qu'elle fait économiser à ses clients par an.

Toutefois, quelques déceptions: QUADIENT (-10.1%) malgré de multiples annonces de partenariats dans le digital et des bonnes revues de la part des clients;
KPN (-6.9% ) a publié des résultats décevants sur le B2B et les commentaires prudents du management n’ont pas rassuré les marchés. HELLOFRESH (-9.1%) a publié d’excellents résultats et a augmenté ses perspectives mais tout cela semblait déjà intégré dans les cours. Notre sous exposition à certains secteurs très impactés par la crise sanitaire, comme celui des Voyages & Loisirs, a pu nous pénaliser ponctuellement.

Notre niveau d’investissement a nettement augmenté (aujourd’hui proche de 95%) et nous identifions toujours un fort potentiel de hausse sur ces valeurs liées « au monde d’après ».

Trusteam ROC (SRRI 5, labellisé ISR):

Avec une progression de 3.68% du 30 juin au 31 août 2020, la part A du fonds sous-performe son indice de référence (MSCI World en euros, dividendes réinvestis), en hausse de 4.98%.

CHIPOTLE, COSTCO, DUERR, et TALEND ont été renforcés, à la suite de la publication de leurs résultats, et des commentaires apportés par leur direction sur leurs perspectives. DIASORIN a été cédé, car le groupe ne remplit pas nos critères de satisfaction client ; sa contribution a été négative de 0.27%. La recrudescence de la pandémie nous a conduit à prendre des bénéfices sur COCA-COLA, très exposé aux événements sportifs, et HERSHEY. Malgré ces incertitudes renouvelées sur le front de la santé, le renforcement de la concurrence et le parcours du titre nous ont amené à sortir de NETFLIX. De même, après les annonces de la Federal Reserve lors du symposium de Jackson Hole, compte tenu des performances accomplies, nous avons pris des bénéfices partiels et allégé d’1/5 les lignes en AMAZON.COM, APPLE, MICROSOFT et PAYPAL. Ainsi, la part investie en actions a reculé à 86 ,59% contre 94,19% au 30 Juin.

Dans les soins de la santé, SIEMENS HEALTHINEERS (-0,32%) a pâti de son acquisition de VARIAN;

Notons, en sens opposé, BIOMERIEUX (0,74%) et THERMO FISCHER (0,51%). Les valeurs technologiques (APPLE, ADYEN, PAYPAL) et de consommation discrétionnaire (AMAZON, CHIPOTLE MEXICAN, ZALANDO) ont eu un impact positif, malgré la baisse du dollar US de 5,28%. L’exposition au dollar US est de 43.65% au 31 août.

Parmi les principaux postes au 30 juin, notons les contributions négatives d’ASML et d’HERMES, dont les cours se sont effrités respectivement de 6,02 et 4,28%.

 

FONDS OBLIGATAIRE ET FLEXIBLE

 

Au cours de l’été nos fonds diversifiés ont progressé, grâce à la poche obligataire et aux actions. La performance sur la période juillet/août de Trusteam Optimum a été de 1.11% et celle de Trusteam ROC Flex de +1.52%. Les obligations IG ont poursuivi leur rebond. Nous avons également bénéficié d’une rotation sectorielle vers les banques et certains secteurs cycliques comme l’automobile et la construction dans le contexte de redémarrage de l’activité, à la fois dans les poches actions et obligataire.

Trusteam Optimum (SRRI 3, labellisé ISR) :

Parmi les banques, ING dans la poche actions et SADABELL dans la poche obligataire ont publié des résultats qui ont rassuré les investisseurs.

Dans le secteur automobile, PLASTIC OMNIUM a publié des résultats meilleurs que les attentes, à l’image de LOXAM (obligataire) et de SAINT GOBAIN (poche actions) dans le secteur de la construction.

Le secteur du paiement a également été porteur avec WORLDLINE, INGENICO et NEXI dans la poche obligataire.

Leur approche satisfaction client leur permet de fidéliser leurs clients, ce qui est un élément clé à la fois pour se défendre pendant les crises et préparer le redémarrage.

A l’inverse, le comportement des foncières a été décevant. Les investisseurs craignent des augmentations de capital. Cette désaffection va sans doute créer des opportunités.

Les pondérations des différentes poches actions (6,5%), convertibles (9%) et High Yield (15%) sont restées stables pendant l’été.

Trusteam Optimum, malgré le rebond sensible des obligations ‘Investment Grade’, conserve un taux de rendement interne de la poche obligataire proche de 2% qui demeure attrayant dans le contexte actuel.

Trusteam Roc Flex (SRRI 4, labellisé ISR)

Le fonds se rapproche de l’équilibre sur l’année. Pendant l’été, il a bénéficié du resserrement des spreads des obligations Investment Grade, à l’image de Trusteam Optimum.

Dans sa poche action, il a bénéficié du rebond d’ING et LIBERBANK (secteur bancaire), de DUERR et PLASTIC OMNIUM (automobile).

Il a bénéficié également de l’OPA sur SUNRISE dans le secteur Telecom. SUNRISE est un opérateur suisse qui avait été détecté par notre recherche Satisfaction Client.

La pondération action est à 22% en légère hausse par rapport à fin juin (20%).

Trusteam Roc Flex conserve sa stratégie vraiment flexible qu’il a démontré pendant la crise récente avec des actions performantes et résilientes. De 11% avant la crise, la pondération est passée à 38% en mai, pour redescendre à 20% fin juin à la suite de prises de bénéfices.

 

 

Toute l’équipe de Trusteam Finance se tient à votre entière disposition pour tout complément d’information.