Trusteam Finance votera contre les auditeurs d'Air Liquide


Trusteam, investisseurs et auditeurs ont chacun leur rôle à jouer pour contribuer à la transition climatique et se mettre en chemin vers le Net Zero 

Le dernier rapport du GIEC nous rappelle que l’urgence d’agir est plus que jamais d’actualité. Atteindre la neutralité carbone d’ici 2050, « le Net Zero », est indispensable pour atteindre les objectifs de l’accord de Paris.

Entreprises, investisseurs mais aussi auditeurs ont chacun leur rôle à jouer pour relever ce défi.

Clients et investisseurs demandent plus de preuves sur le Net Zero

Au niveau des entreprises, les clients ne sont pas dupes : d’après le baromètre Obsoco/Trusteam sur l’engagement des entreprises, 86% des clients ne croient pas aux engagements pris par les sociétés en terme d’environnement [1] . Et c’est le même constat que l’on retrouve au niveau des investisseurs dans les derniers résultats du Net Zero Climate Action 100+ Benchmark [2] : « les entreprises ciblées par le Climate Action 100+ doivent agir de toute urgence pour soutenir les efforts mondiaux visant à limiter la hausse de la température à 1,5 °C ». Ce qui est fait actuellement par les sociétés ne suffit pas : clients et investisseurs demandent plus de preuves.

Alors concrètement, comment les leurs donner ? Un sujet emblématique de cette ambiguïté est la traduction dans les comptes, des engagements pris par les entreprises sur le Net Zero. Malgré plusieurs années d’engagement, les sociétés encore ont beaucoup de mal à intégrer ce risque climatique dans les pratiques comptables et d'audit. Le nouvel indicateur sur la comptabilité et l'audit climatique évalué par la CTI et la CAP souligne qu’aucune entreprise n'a démontré que ses état financiers étaient établis en utilisant des hypothèses compatibles avec une trajectoire Net Zero 2050 [3]

Le vote aux assemblées générale comme signal et matérialisation de notre politique d’engagement

En tant qu’investisseur, nous pensons que cette preuve doit se retrouver in fine dans les comptes des sociétés dans lesquelles nous sommes investis et que nous devons avoir suffisamment d’information pour juger si le couple rendement/risque d’une valeur est approprié pour nos propres clients.

Dans ce contexte, les auditeurs ont pleinement leur rôle à jouer puisque leur fonction consiste à apporter une assurance indépendante, sur les comptes, les process et le contrôle interne des sociétés. Ils challengent les hypothèses et les estimations du management. Ils sont donc centraux dans leur capacité à apporter cette preuve et accroitre, ainsi la crédibilité, qui manque, à la perception des investisseurs et des clients. Nommés en assemblée générale, ils sont au service des actionnaires. En tant qu’investisseur, notre impact positif passe par nos pratiques d’engagement qui inclue le vote en assemblée générale. Il nous semble donc logique d’inclure dans cette analyse  nos décisions de vote sur la nomination des auditeurs et l’approbation des comptes en assemblée générale.

En tant que signataire de la Net Zero Financial Service Providers Alliance (NZFSPA), les principales sociétés d’audit (KPMG, EY, PwC ou Deloitte) se sont engagées à « aligner l’ensemble de leurs services pour aboutir au Net Zero en 2050 » et à « travailler pour s’assurer que leurs services prennent en compte les dernières avancées de la science, y compris les trajectoires d’alignements crédibles vers les Net Zero » [4].  Il nous semble donc légitime d’intégrer le respect de ces engagements, également formulé dans l’Investor Expection for Paris Aligned Accounts [5], dans nos décisions de vote.

 

Une application concrète : à l’assemblée générale 2022 d’Air Liquide, Trusteam votera contre les résolutions 8 et 9

En tant qu’actionnaire, nous sommes convaincus qu’Air Liquide a défini une stratégie qui lui permet d’être en bonne voie pour répondre aux enjeux de la transition climatique et être aligné sur une trajectoire 1,5°C, en particulier grâce à sa Stratégie Client forte et sa capacité à fournir des solutions à ses clients en les aidant à se décarboner.  

Cependant, comme le montre le dernier rapport de Carbon Tracker et CAAA, les informations actuellement disponibles dans les comptes ne nous permettent pas de comprendre pleinement comment Air Liquide a déterminé que les questions liées au changement climatique étaient matérielles ou non, en particulier en publiant les estimations et les hypothèses qui lui ont permis d’aboutir à ces conclusions. Pour cette raison, nous avons décidé qu’en l’absence de nouveaux éléments, nous nous abstiendront sur l’approbation des comptes (résolutions 1 et 2).

De plus, nous estimons qu’il est du rôle des auditeurs de préciser ces informations dans les Key Audit Matters (KAM). N’ayant pas reçu d’engagement suffisants sur un changement de pratique pour l’exercice en cours de la part de ces cabinets, précédemment mandatés, comme de ceux demandant leur nomination lors de l’Assemblée générale du 4 mai, et ce malgré un engagement mené au côté d’autres investisseurs depuis plus de deux ans, nous avons décidé de voter contre le renouvellement du mandat de PwC. Nous voterons également contre la nomination de KPMG qui n’a pas réussi à répondre à nos attentes dans ses mandats avec d’autres sociétés où nous sommes investis.

Trusteam Finance votera donc contre les résolutions 8 et 9 au nom des OPCVM qu’elle gère et se garde la possibilité de s’abstenir sur les résolutions 1 et 2 concernant l’approbation des comptes.

 

 

Pour accéder au communiqué de presse, cliquez ici / Press release in english here

 

À propos de Trusteam Finance 

Société de gestion indépendante pionnière dans l’utilisation de la satisfaction client comme critère d’investissement, Trusteam Finance gère aujourd'hui plus de 830 millions d’euros*, investis dans les entreprises qui placent la satisfaction client au cœur de leur stratégie. Depuis plus de 10 ans, le processus d’investissement des OPCVM de Trusteam Finance repose sur le prisme la satisfaction client. Cette démarche découle d’une conviction forte : la satisfaction client est un facteur clé de performance financière qui s’inscrit dans une dynamique de développement durable (attentes environnementales des clients, symétrie des attentions®, alignement de la gouvernance …).  Grâce à un procédé de sélection extra-financier rigoureux, Trusteam Finance construit un processus d’investissement unique en Europe, le Return On Customer (ROC) en s’appuyant notamment depuis 2011 sur des données propriétaires, comme le baromètre européen de la satisfaction client Ipsos-Trusteam  ou le baromètre de l’engagement des entreprises Obsoco-Trusteam.

www.trusteam.fr 

(*) au 31/12/2021 


[1] http://www.trusteam.fr/news/actualites/resultats-du-barometre-de-lengagement-entreprise-obsoco-et-trusteam-finance.html

[2] https://www.climateaction100.org/news/climate-action-100-net-zero-company-benchmark-shows-an-increase-in-company-net-zero-commitments-but-much-more-urgent-action-is-needed-to-align-with-a-1-5c-future/#_ftn1

[3] https://www.climateaction100.org/news/climate-action-100-net-zero-company-benchmark-shows-an-increase-in-company-net-zero-commitments-but-much-more-urgent-action-is-needed-to-align-with-a-1-5c-future/#_ftn1

[4] https://www.netzeroserviceproviders.com/our-commitment/

[5] https://www.iigcc.org/resource/investor-expectations-for-paris-aligned-accounts/